Fonds CSN de coopération internationale

Alliance syndicats et tiers-monde (ASTM)

Présentation — Les syndicats affiliés à la CSN et leurs membres peuvent également manifester leur solidarité avec les travailleuses et les travailleurs d’autres pays en participant à Alliance syndicats et tiers-monde (ASTM) de la CSN. L’ASTM est le fonds de la CSN dédié à la coopération internationale, entre autres, à de nombreux projets de développement économique, de formation, humanitaires ou syndicaux. Lire la suite>>

En 2010-2011

ASTM poursuit son action sans apport de l'ACDI

Contrairement aux années antérieures où nous recevions des subsides de l’Agence canadienne de développement international pour divers projets, notamment 400 000 $ pour les années 2007-2008-2009, nos dernières propositions sur le Brésil, l’Amérique centrale et l’Afrique de l’Ouest ont été refusées. Le gouvernement Harper a notamment restreint les critères d’admissibilité des organismes et la liste des pays bénéficiaires. Cette aide que nous recevions de l’ACDI était redirigée vers nos partenaires syndicaux du Sud sous forme de financement d’activités de formation, d’organisation de séminaires, de stages, etc. pour leur permettre de renforcer leur capacité organisationnelle.

En conséquence, afin de poursuivre ce travail de solidarité syndicale avec nos partenaires du Sud, nous nous voyons obligés, cette année, de puiser à même le fonds Alliance syndicats et tiers-monde, de chercher des coopérations avec d’autres organisations syndicales d’ici et d’Europe et de restreindre, pour le moment, le nombre et l’envergure des projets soutenus. Nous continuerons tout de même à faire des demandes de soutien à l’ACDI et entendons dénoncer l’attitude du gouvernement devant ses obligations de solidarité internationale.

Voici la liste des projets qui ont été adoptés jusqu’à maintenant. D’autres seront à l’étude dans les prochaines semaines, Nous ferons un suivi ici.

Amérique centrale
Ce projet qui s’échelonne sur trois ans en est un de coopération avec deux partenaires syndicaux : la Central Única de Trabajadores de Honduras (CUTH) et la Central Sandinista de Trabajadores de Nicaragua (CSTN). Il s’agit d’un projet de fourniture de matériel de bureau, de formation syndicale et de réseautage pour ces travailleurs et travailleuses, sur des thématiques touchant l’administration et la démocratie syndicale, la condition féminine, la santé et la sécurité au travail, le droit du travail, la négociation collective, etc.

Le financement de ce projet se partage entre le ministère des Relations internationales du Québec, la CSN par son fonds Alliance syndicats et tiers-monde (ASTM) et le syndicat basque Eusko Langileen Alkartasuna (ELA). Son administration est assurée par l’ONG Alternatives.

Afrique de l’Ouest
Suite au refus de l’ACDI d’un projet de trois ans que nous avions soumis pour travailler avec nos partenaires du Togo, du Mali et du Sénégal sur l’organisation syndicale dans l’économie informelle, nous avons élaboré un projet de séminaire qui sera financé entièrement par ASTM. L’objectif de ce séminaire est de contribuer à améliorer la compréhension de l’économie sociale, la maîtrise de ses mécanismes et les capacités de gestion des initiatives d’économie sociale, afin éventuellement d’organiser les travailleurs et travailleuses de l’économie informelle. Il s’agira principalement de formation et d’échanges de pratiques qui s’étaleront sur une période de quatre jours. La coordination du séminaire sera assumée par la Confédération nationale des travailleurs du Togo (CNTT) avec la collaboration de la CSI-Afrique. Il réunira 30 leaders en charge des structures de coopératives ou mutuelles de crédits au sein d’organisations syndicales nationales et des responsables potentiels d’initiatives d’économie sociale de la CSTT (Togo), l’UNSAS (Sénégal), la CSTM (Mali), la CGTB, la COSI, l’UNSTB (Bénin). Ces responsables devront assurer le travail de démultiplication sur le terrain.

Mexique
La Confédération des syndicats nationaux (CSN) et le Frente Auténtico del Trabajo (FAT) entretiennent, depuis plus de trente ans, des relations syndicales de coopération en partageant les mêmes valeurs sur le syndicalisme authentique. Que ce soit par l’entremise d’échanges d’expertise, de stages, dans les secteurs des coopératives et de l’économie solidaire ou, encore, par des dons de solidarité, les relations entre nos deux organisations sont inscrites dans l’histoire de façon durable.

Depuis plusieurs années, le FAT tente d’organiser les travailleurs et travailleuses dans les zones franches, mieux connues sous le nom de maquiladoras. La proposition qui sera financée par ASTM consiste, pour le FAT, à poursuivre le travail d’organisation des travailleurs et travailleuses dans les régions de Valle de México et de Juarez, principalement dans les zones franches et dans le secteur informel. Le FAT organise principalement des séminaires d’information et de sensibilisation sur les droits du travail.

En 2009-1010

ASTM soutient six projets syndicaux et sociaux

Cuba et Haïti

ASTM renouvelle son appui à un projet que nous avons déjà soutenu dans le passé. Il s’agit d’un projet directement lié à la protection de l’environnement et à la sécurité alimentaire de familles paysannes au moyen d’une gestion écologique de l’agriculture. Celle-ci consiste à recycler les déchets porcins par l’introduction de biodigesteurs qui récupèrent le lissier de porc. Ce projet sera développé dans quatre provinces cubaines en appui à 150 familles agricoles et sera exporté dans trois petites coopératives agricoles en Haïti. L’installation des biodigesteurs donnera lieu à une production moyenne annuelle de 2555 mètres cubes de biogaz et permettra de recueillir six tonnes d’engrais organiques.

C’est l’ONG, Alternatives, qui pilote ce projet en collaboration avec l’Institut de recherche porcine de Cuba ainsi que de l’Institut de technologie et d’ani­mation d’Haïti.

Mali

ASTM aidera cette année un projet de promotion économique des femmes qui vise l’amélioration de la santé et de l’alimentation familiale. Cette mobilisation des femmes dans le secteur communautaire permettra de mettre en place 12 fonds rotatifs pour soutenir le développement d’activités génératrices de revenus. Tout en apprenant à cultiver le moringa (arbre facile à cultiver dont les feuilles figurent parmi les plus riches), la communauté des femmes apprendra à utiliser les fruits de cet arbre dans la cuisine quotidienne.

C’est le Carrefour de solidarité internationale, en partenariat avec l’asso­ciation malienne Kilabo, qui pilotera ce projet de souveraineté alimentaire. Rappelons que le Mali est un des pays les plus pauvres au monde où 29 % de la population et 42 % des enfants de moins de 5 ans sont sous-ali­mentés.

Guinée Bissau

ASTM soutient, depuis plus de vingt ans, un projet de souveraineté alimentaire qui vise à renforcer tout un mouvement politique d’éducation et de défense du patrimoine naturel et culturel dans l’optique d’une plus grande autonomie des communautés locales. Ce petit pays de l’Afrique de l’Ouest n’est pas à l’abri des crises économique et alimentaire qui frappent de plein fouet les populations les plus démunies. Malgré la richesse de la Guinée Bissau en ressources naturelles, les Guinéens et Guinéennes sont confrontés à des entreprises multinationales qui s’acca­parent une bonne partie des terres arables. Ce travail de longue haleine a donc comme objectif de réunir producteurs, commerçants et consom­mateurs en un réseau ayant pour objet l’agriculture biologique et la protection de la biodiversité.

C’est l’ONG Inter Pares et son partenaire local Tiniguena qui assurent la coordination et la mise en œuvre de ce projet.

Palestine

La CSN et ASTM ont travaillé au cours des dernières années sur des projets de solidarité et de coopération internationale. Avec la FNEEQ (CSN) et l’ONG partenaire, le Teacher Creativity Center (TCC), ASTM supportera en 2010 une programmation de coopération qui vise le renfor­cement du mouvement syndical enseignant. Le TCC, qui a une longue expérience de formation en matière de droits humains, fait notamment la promotion de l’éducation à la démocratie, à la paix et à l’égalité entre les personnes. La collaboration entre le TCC et les syndicats palestiniens s’inscrit dans une perspective de formation d’une génération de militants et militantes syndicaux qui occuperont des responsabilités de direction dans leurs organisations.

Guatemala

ASTM renouvelle sa coopération avec le Projet accompa­gnement Québec-Guatemala (PAQG) qui vise la défense des droits humains et syndicaux. Dans ce pays particulièrement répressif où les militantes et militants sont systématiquement bafoués par les forces de l’ordre au service des intérêts multinationaux, le PAQG travaille avec un réseau de bénévoles internationaux qui font de l’accompagnement sur le terrain afin de dissuader toute attaque et violation des droits.
 

suite >>