- Retour

Changement de structure en santé et services sociaux

La "révolution Barrette", une autre réforme improvisée

Le ministre Barrette a présenté les grandes lignes des changements de structures qu'il proposera pour le réseau de la santé et des services sociaux. Pour la CSN, cela revêt toutes les apparences d'une réforme improvisée qui viendra chambouler l'organisation du réseau, au détriment des services à la population.

Selon Radio-Canada, cette refonte complète du système prévoit l'abolition des agences régionales de la santé et la fusion de la majorité des centres de santé et de services sociaux (CSSS).

La réforme libérale qui a mené à la création des CSSS, il y a 10 ans, n'a rien donné de bon puisqu'on compte aujourd'hui 30 % de cadres de plus, une concentration des budgets dans les hôpitaux, toujours pas de première ligne efficace et pas d'organisation adéquate des soins à domicile. La nouvelle réforme semble pourtant poursuivre dans la même voie. Aucune véritable consultation n'avait été menée à l'époque avant de transformer de but en blanc le réseau.

« Pourquoi tout virer à l'envers sans aucune véritable consultation du public et des principaux maillons du réseau de la santé, alors que l'expérience récente montre que ces fusions répétées d'établissements ne donnent rien de bon », questionne Jean Lacharité, vice-président de la CSN. Ce dernier rappelle par ailleurs que la Confédération des syndicats nationaux (CSN), l'Association québécoise d'établissements de santé et de services sociaux (AQESSS), l'Institut du Nouveau Monde (INM) et plusieurs autres partenaires du réseau ont déjà lancé une importante réflexion pour trouver des solutions pour assurer la pérennité du système public de santé et de services sociaux. « Nous invitons le ministre Gaétan Barrette à prendre acte de cet important effort de concertation du milieu qui pourra certainement donner des solutions plus viables et adaptées à la réalité », ajoute le vice-président de la CSN.

« Regrouper encore plus d'établissements avec des missions aussi variées sous un même chapeau représente un degré élevé de complexité et risque fort de provoquer des dérapages. Du haut de son ministère, le ministre Barrette veut pouvoir transmettre ses diktats aux régions. Ce sera une perte d'autonomie régionale. Nous n'y croyons plus lorsque le ministre dit qu'il ne touchera pas aux services », estime Jeff Begley, président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN). Cette réforme des structures administratives ne fait par ailleurs rien pour améliorer la première ligne, les services à la population ou les conditions de travail difficiles du personnel qui est déjà aux prises avec l'effet des compressions budgétaires répétées.

« On doit aussi se questionner sur l'économie réelle que représenterait le fait de remplacer une agence régionale par un méga CSSS qui devrait forcément prendre en charge les missions régionales de planification, de gestion et de prévention qui sont assurées par les agences en ce moment. Sans compter le cauchemar administratif que représenterait la gestion de ces CSSS mammouths » fait valoir Michel Tremblay, président de la Fédération des profesionnèles (FP-CSN).

Le modèle social québécois est menacé. Il est temps de réagir. La CSN lance un appel à la mobilisation à toute la population qui peut venir manifester son désaccord avec le projet de loi 3 et l'ensemble des mesures d'austérité que le gouvernement Couillard mijote en ce moment. Rendez-vous le 20 septembre à 11 h au parc La Fontaine à Montréal.


À propos
Fondée en 1921, la CSN est une organisation syndicale qui œuvre pour une société solidaire, démocratique, juste, équitable et durable. À ce titre, elle s'engage dans plusieurs débats qui intéressent la société québécoise. Elle est composée de près de 2000 syndicats. Elle regroupe plus de 325 000 travailleuses et travailleurs réunis sur une base sectorielle ou professionnelle dans huit fédérations, ainsi que sur une base régionale dans treize conseils centraux, principalement sur le territoire du Québec.



Date : 19 septembre 2014
Source : Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Renseignements:

Thierry Larivière, Service des communications de la CSN

Cellulaire : 514 704-3297; bureau : 514 598-2159.

Thierry.lariviere@csn.qc.ca
<< Retour
 
  • 18 mars 2016
    Le démantèlement des services publics se poursuit >>
  • 17 mars 2016
    Un budget très décevant, dit la CSN >>
  • 14 mars 2016
    Le collectif Refusons l'austérité réitère la déclaration commune >>
  • 5 janvier 2016
    Des luttes sociales et syndicales en 2016, prédit la CSN >>
  • 2 décembre 2015
    Un changement d'orientation s'impose à Québec, dit la CSN >>
  • Tous les communiqués >>