- Retour

Grève dans le secteur public : le Front commun amorce ses travaux

Le Front commun tiendra prochainement un vaste forum sur l'exercice du droit de grève dans le secteur public. Environ 2500 travailleuses et travailleurs de l'État québécois sont attendus à cette rencontre qui aura lieu à Québec le 31 mars prochain, soit le jour de l'échéance des conventions collectives du secteur public.

« Compte tenu des offres présentées par le Conseil du trésor, qui nous mèneraient directement vers l'appauvrissement, nous ne pouvons à l'heure actuelle exclure le recours à des moyens de pression lourds, remarque Francine Lévesque, vice-présidente de la CSN. Voilà pourquoi nous devons initier dès maintenant nos échanges. Quel type de grève ? Afin de poursuivre quels objectifs ? Comment convaincre nos membres de son éventuelle nécessité ? Voilà une série de questions que nous devons discuter avec les travailleuses et les travailleurs que nous représentons. »

« Cette journée de réflexion sera le coup d'envoi d'un vaste travail de dialogue, d'échanges et de réflexions avec l'ensemble des salariés du secteur public, indique Louise Chabot, porte-parole du SISP. Au cours des semaines et des mois qui suivront cette rencontre, le Front commun sera à pied d'œuvre dans l'ensemble des régions du Québec, dans un maximum de lieux de travail, afin d'être à l'écoute des aspirations de nos membres quant à l'actuelle négociation et des moyens qu'ils entendent déployer afin d'en arriver à des règlements satisfaisants. »

« Nous voulons un vrai débat, souligne le président de la FTQ, Daniel Boyer. Voilà pourquoi différents points de vue divergents seront discutés franchement entre nous. C'est ainsi que nous arriverons à convaincre la population de la justesse de nos revendications. C'est également dans cette optique que nos discussions sur le recours éventuel à la grève doivent s'inscrire. »

Pour les porte-parole du Front commun, l'objectif de cette rencontre est de pouvoir dégager certains principes communs visant la construction d'un réel rapport de force dans le cadre des présentes négociations. « Nos négociations viennent à peine de débuter. Nous ne partirons pas en recherche de mandats de grève dès le lendemain. Mais nous devons nous outiller afin de préparer ces débats. L'enclenchement d'un processus de grève sera toujours déterminé par l'évolution des pourparlers aux différentes tables de négociation, lorsque nous aurons le sentiment d'avoir épuisé l'ensemble de nos arguments », ont-ils rappelé.

L'événement Avec nous, en action! Journée de réflexion du Front commun sur la grève dans le secteur public aura lieu le 31 mars prochain au Centre des congrès de Québec. Environ 2500 travailleuses et travailleurs des secteurs de la santé et des services sociaux, de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la fonction publique y sont attendus. Ateliers, panels et débats contradictoires ponctueront la journée.

À propos

Le Front commun regroupe le Secrétariat intersyndical des services publics (SISP, formé de la CSQ, du SFPQ et de l'APTS), la Confédération des syndicats nationaux (CSN) et la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ). Ensemble, ces organisations représentent plus de 400 000 travailleuses et travailleurs des réseaux de la santé et des services sociaux, de l'éducation, de l'enseignement supérieur et de la fonction publique du Québec. Les conventions collectives du secteur public viendront à échéance le 31 mars 2015.


Date : 19 mars 2015
Source : CSN, SISP ET FTQ
Renseignements:

François L'Écuyer
Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Cell. : 514 949-8973

Maxime Clément
Secrétariat intersyndical des services publics (SISP)
Cell. : 514 442-4823

Isabelle Gareau
Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)
Cell. : 514 953-0142

<< Retour