- Retour

Négociation coordonnée dans les centres d'hébergement privés

Une autre entente de principe intervient à la résidence Le Renoir

Une entente de principe est intervenue entre les syndiqué-es de la résidence pour aîné-es Le Renoir appartenant au groupe Cogir et la direction de l'établissement. « Nous n'entrerons pas dans les détails de l'entente avant que les syndiqué-es ne se prononcent à son sujet. Ils auront l'occasion de le faire lors d'une assemblée générale le 10 février prochain, a expliqué la vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Nadine Lambert. Nous pensons toutefois qu'il s'agit d'une bonne entente pour les membres. »

La négociation coordonnée porte fruit
Les employé-es de la résidence Le Renoir participent à la ronde de négociation coordonnée à laquelle se sont jointes 43 résidences privées pour aîné-es affiliées à la FSSS-CSN. Réparties dans neuf régions du Québec, celles-ci ont uni leurs forces face à des employeurs comme Cogir, Chartwell et le Groupe Savoie pour améliorer le sort de quelque 2000 travailleuses et travailleurs. « Rappelons que les conditions de travail dans ce type de résidences en croissance constante sont souvent déplorables, le salaire frisant le salaire minimum et les régime de retraite et d'assurances étant tout simplement absents », enchaîne la présidente du conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN), Dominique Daignault.

« Toutes les accréditations ayant joint la négociation coordonnée feront pression sur leur employeur pour obtenir une augmentation salariale de 1,50 $ de l'heure sur trois ans, la création d'un comité de relations de travail opérationnel, la formation systématique des employé-es et une date commune d'échéance des conventions collectives », souligne pour sa part le représentant du secteur des centres d'hébergement privés pour aîné-es de la FSSS-CSN, Gilles Gagné.

 

 





Date : 6 février 2016
Source : CSN
Renseignements: Ariane Gagné
Service des communications - CSN
514 349-1300
<< Retour