- Retour

Le président de la CSN a rencontré le premier ministre du Canada

« Des échanges fructueux », dit Jacques Létourneau

Le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jacques Létourneau, a qualifié de très positive la rencontre qu'il a eue hier, en fin d'après-midi, à Montréal, avec le premier ministre Justin Trudeau. Le nouveau premier ministre rencontrait ainsi pour la toute première fois un représentant de centrale syndicale québécoise depuis son élection. « Les échanges avec le nouveau premier ministre du Canada ont été très fructueux et ouverts. Ils tranchent radicalement avec les rapports qu'entretenait l'ex-premier ministre Stephen Harper avec les organisations de la société civile tout au long du règne des conservateurs. »

Au cours de cette rencontre, le président de la CSN a présenté au nouveau premier ministre l'ensemble des préoccupations de la centrale sur les questions de développement économique, d'emplois, d'environnement et de démocratie. Les questions du financement pour assurer la pérennité de Radio-Canada et la suspension de la vente du siège social pour permettre une large consultation publique, les dangers découlant du Partenariat transpacifique (PTP), de l'âge d'admissibilité au régime de retraite, de la réforme de l'assurance-emploi, du traitement équitable dans l'octroi des contrats de réfection ou de construction navale visant le chantier Davie, la motion ciblant la campagne Boycott Désinvestissement et Sanctions (BDS) visant Israël et la négociation avec le syndicat des agents en services correctionnels (UCCO-SACC-CSN) ont notamment été abordés.

« Le premier ministre Trudeau a été d'une grande écoute et il a fait preuve d'une ouverture sur ces sujets, mais aussi pour poursuivre le dialogue avec nous et les autres organisations syndicales et sociales, a poursuivi Jacques Létourneau. Pour lui, les syndicats jouent un rôle majeur dans l'établissement et le maintien d'une classe moyenne au Canada. Nous lui avons fait valoir que le gouvernement ne devait plus se restreindre à consulter seulement les premiers ministres provinciaux sur le développement régional, la création d'emplois, la démocratie. Le premier ministre n'a pas exclu la tenue de forum sur ces questions avec d'autres acteurs sociaux, comme les syndicats. » 

La CSN a d'emblée souligné les premières décisions du nouveau gouvernement en conformité avec les engagements pris par Justin Trudeau lors de la campagne électorale. Le retrait des projets de loi C-377 et C-525, le retour du crédit d'impôt pour les fonds de travailleurs, le rétablissement de la version longue du recensement ont été d'excellentes nouvelles après près de 10 ans du régime Harper, tout comme les décisions établissant la parité entre les femmes et les hommes au Conseil des ministres et la tenue d'une commission d'enquête sur les femmes autochtones disparues ou assassinées.

En outre, le président de la CSN a salué les efforts du nouveau gouvernement pour la relance de l'emploi et de l'économie, même s'il en découle un déficit. « Le gouvernement Couillard devrait prendre pour exemple les gestes concrets posés par les libéraux fédéraux qui rejettent l'austérité », a indiqué Jacques Létourneau.



Date : 26 février 2016
Source : Confédération des syndicats nationaux (CSN)
Photographe : Raynald Leblanc
Renseignements: Louis-Serge Houle, directeur du Service des communications de la CSN, 514 792-0795, louis-serge.houle@csn.qc.ca , twitter.com/lshoule
<< Retour