- Retour

L'entente de principe à la résidence Le Renoir est adoptée

Les salarié-es de la résidence privée pour personnes âgées Le Renoir, qui appartient au groupe Cogir, ont adopté à 94 % l'entente de principe intervenue le
2 février dernier avec la direction de l'établissement. « Nous sommes satisfaits du contenu de l'entente qui répond à 100 % aux demandes communes de la plateforme de négociation coordonnée, a souligné la vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN), Nadine Lambert. Celles-ci consistaient notamment en une augmentation salariale de 1,50 $ étalée sur trois ans, à la mise en place d'un comité de relations de travail fonctionnel, à la formation systématique des employé-es et à la fixation de la date d'échéance de la convention collective au 31 mars 2018.

Concrètement
« Le rapport de forces des travailleuses et travailleurs de la résidence sera nettement amélioré, tout comme leur situation financière. La formation des salarié-es et le comité de relations de travail sont existent déjà au sein de cet établissement. Ils constituent des processus d'amélioration continue efficaces et des moyens d'identifier et de régler des situations problématiques avec leur employeur de façon paritaire », a enchaîné Gilles Gagné, le représentant du secteur des centres d'hébergement privés à la FSSS-CSN.

D'autres gains ont aussi été obtenus et concernent notamment la bonification des primes de soir et de nuit, l'ajout d'un échelon salarial au titre d'emploi de secrétaire/réceptionniste, le statut de temps complet à partir de 32 heures par semaine de travail de cinq jours, le renouvellement des uniformes et l'octroi du montant forfaitaire pour l'achat de souliers.

Faire front uni
« À Montréal, les résidences privées pour aîné-es se multiplient à vitesse grand V, a commenté de son côté la présidente du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM-CSN), Dominique Daigneault. Il est important que les travailleuses et travailleuses s'organisent pour faire valoir leurs droits. »

« La négociation coordonnée permet aux travailleuses et aux travailleurs de lancer d'une seule voix un avertissement aux employeurs de ce secteur : ceux-ci doivent se montrer respectueux de leurs employé-es, car c'est grâce à eux que leur clientèle peut recevoir des services de
qualité », a finalement conclu le président du syndicat des travailleuses et travailleurs des centres d'hébergement privés de Montréal (CSN), Guy Trichart.

À propos de la FSSS-CSN
La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs public et privé. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d'une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

 

 

 



Date : 11 février 2016
Source : CSN, FSSS-CSN
Renseignements: Ariane Gagné
Service des communications de la CSN
Cell. : 514 349-1300
<< Retour