- Retour

Éducation

Une pause pour se porter à la défense des universités !

La Confédération des syndicats nationaux (CSN) accorde son soutien à l'événement « Pause université en santé » et invite la population à s'y joindre.

Aujourd'hui, à 10h, une pause aura lieu à travers l'ensemble des établissements universitaires du Québec pour dénoncer la situation précaire dans laquelle le gouvernement libéral du Québec les a plongés.

« Le budget des universités a baissé de 5 % depuis 2012 alors que le nombre d'étudiants a grimpé de 10 %. Le ministre de l'Éducation se contrefiche des impacts sur les services, tant et aussi longtemps que les budgets s'équilibrent », dénonce la vice-présidente de la CSN, Véronique De Sève.

« Nous observons actuellement une faible volonté gouvernementale sur le plan de l'éducation. Le gouvernement met de l'avant une vision strictement comptable qui nous fait craindre le pire pour l'avenir du réseau universitaire et pour l'accessibilité aux études supérieures », constate la vice-présidente par intérim du secteur universitaire de la Fédération des professionnèles (FP-CSN), Louise Briand.

« Les compressions ont des effets négatifs sur les conditions d'apprentissage et sur les conditions de travail des divers personnels oeuvrant dans les universités. Cette vaste mobilisation est une première. Une première, hélas nécessaire, pour sauver l'université ! », déplore le vice-président de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), Sylvain Marois.

En raison des compressions budgétaires, une concurrence pernicieuse s'accentue entre les universités au détriment, notamment, des institutions à l'extérieur des grands centres. Aujourd'hui, la communauté universitaire parle d'une seule voix pour que cesse l'austérité et pour que les établissements universitaires assument pleinement leurs missions, c'est-à-dire l'enseignement, la recherche, la création, la transmission du savoir et le service à la collectivité, plutôt que d'agir comme comptable au service du gouvernement.

À propos

Fondée en 1921, la CSN regroupe plus de 325 000 membres répartis dans huit fédérations, dont la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et la Fédération des professionnèles (FP-CSN). La FNEEQ-CSN compte plus de 12 000 membres dans treize institutions universitaires. Elle regroupe notamment onze syndicats de chargé-es de cours. La Fédération des professionnèles (FP-CSN) compte quelque 8000 membres qui oeuvrent dans différents secteurs, incluant les professeur-es de l'Université du Québec en Outaouais et à Montréal.



Date : 30 novembre 2015
Source : CSN, FNEEQ-CSN, FP-CSN
Renseignements:

Chu Anh Pham, conseillère, Service des communications de la CSN, cellulaire 514 348-2530, bureau 514 598-2163, chuanh.pham@csn.qc.ca

<< Retour
 
  • 22 mars 2016
    La CSN réclame l'abandon du projet de loi 86 >>
  • 23 février 2016
    La CSN souhaite la bienvenue aux deux nouveaux ministres responsables de l'éducation >>
  • 15 février 2016
    Les Journées de la persévérance scolaire, l'affaire de tous! >>
  • 4 décembre 2015
    Un autre exemple d'affront à la démocratie et de mépris envers le personnel de soutien >>
  • 30 novembre 2015
    Une pause pour se porter à la défense des universités ! >>
  • Tous les communiqués >>